Aller au contenu principal
  • Burkina Faso / Unite - Progres - Justice

Lancement officiel de la phase III du projet de développement durable de la ville de Ouagadougou : 1500 parcelles domestiques seront raccordées pour étendre le réseau d’assainissement collectif de la ville


Actualites

Le Ministre de l’Eau et de l’Assainissement a procédé ce vendredi 26 juillet 2019 au lancement officiel de la phase III du projet de développement durable de la ville de Ouagadougou. Ce projet porté par l’Office National de l’Eau et de l’Assainissement (ONEA) vise à raccorder mille cinq cents (1 500) parcelles domestiques afin d’étendre le réseau d’assainissement de la ville de Ouagadougou.



Assurer un accès universel et continu des populations aux services d’assainissement, conformément à l’approche fondée sur les droit humains, tel est le but rechercher à travers la mise en œuvre de la phase III du projet de développement durable de la ville de Ouagadougou. C’est le ministre de l’Eau et de l’Assainissement, Niouga Ambroise OUEDRAOGO, qui a procédé aux lancement officiellement le vendredi 26 juillet 2019, la phase III des travaux d’extension du réseau d’assainissement collectif de la ville de Ouagadougou. Un projet porté par l’Office National de l’Eau et de l’Assainissement (ONEA). Ces travaux vont consister à la réalisation de 37 km de réseaux secondaires et de 3 stations de relevage. Ce qui entre en droite ligne avec l’objectif stratégique du PNDES à savoir : « améliorer le cadre de vie, l’accès à l’eau, à l’assainissement et aux services énergétiques de qualité ». « Nous ne pouvons espérer atteindre des résultats significatifs, si des actions d’envergure ne sont pas planifiées et mises en œuvre. Ces réalisations qui requièrent des investissements majeurs, ont pour finalité, d’améliorer les services d’assainissement et de les étendre aux populations non desservies », a rassurer le ministre Ouédraogo.

D’un coût total de trois milliards quatre cent soixante-treize millions huit centre quatre-vingt-huit mille sept cent (3 473 888 700) de FCFA et financés par l’Agence Française de Développement (AFD), les travaux dureront dix-neuf mois et permettrons de collecter et de traiter plus de trois mille cinq cents (3 500) m3/jour d’eaux usées en provenance de mille cinq cents (1 500) parcelles domestiques de la ville de Ouagadougou. Ces installations permettront de raccorder les zones de Paspanga situées autour de la gendarmerie, la partie Nord –Ouest de l’Hôpital Yalgado Ouédraogo, la zone de l’Université Joseph Ki- Zerbo, la Zone du Bois, la zone de la MACO et une partie du quartier Zogona.

La cérémonie de lancement du projet a connu la présence de S.E.M Ambassadeur de France en fin de mission, du Ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat et bien d’autres autorités. Et au Ministre de l’Eau de saisir l’occasion pour exprimer la reconnaissance du Gouvernement burkinabè à tous les partenaires techniques et financiers en ces termes : « Je ne saurais terminer mes propos, sans traduire une fois de plus, mes remerciements à l’endroit de l’Agence Française de Développement (AFD) et à l’ensemble des acteurs qui ont contribués à la concrétisation de ce projet, fruit de nos efforts conjoints pour l’amélioration de la qualité de vie de nos populations à travers le renforcement de l’accès à l’assainissement et il n’y a pas d’assainissement sans eau » , Niouga Ambroise Ouédraogo.

 

 

Boudasida Justin KONKOBO

justin.konkobo@yahoo.fr


Partager sur :